Morts sur le Mont du Temple

Publié le par Elwin

-Dépêche Reuters - 05/06/97

De sanglantes émeutes ont éclaté ce matin dans le centre historique de Jérusalem après l'ouverture d'un chantier sensible, faisant trois morts et dix blessés. L'armée israélienne est intervenue pour disperser les émeutiers en utilisant balles en caoutchouc et gaz lacrymogènes.

Les travaux en question devaient avoir lieu près de l'esplanade des mosquées, au pied de la biblique porte d'or. Les services de la ville étaient chargés d'ouvrir la chaussée pour procéder à une réfection, en ayant reçu l'aval des autorités musulmanes responsables des lieux saints, sous condition qu'aucune mission archéologique ne soit lancée sur ce chantier.
Les agents des travaux publics sont arrivés tôt ce matin et ont pu commencer le travail sous bonne garde vers 6 heures. Vers 7 heures un attroupement a commencé à se former, contestant la tenue des travaux. Selon les témoins, un imam est alors venu à la rencontre des mécontents pour leur expliquer les accords passés, le mot d'ordre ayant visiblement mal circulé.
C'est quand le calme revenait parmi la foule que le responsable religieux a été frappé par un inconnu, provoquant panique et colère au sein de l'assistance. Protégé rapidement par ses proches, il est toutefois décédé rapidement. L'émeute a alors explosé, faisant deux morts supplémentaires et une dizaine de blessés.

Les témoignages recueillis pour le moment restent particulièrement confus. Certains parlent du geste d'un fanatique musulman, d'autres d'un ultra orthodoxe juif. Les services de police, consultés sur ces évènements, n'écartent aucune piste et semblent désigner l'organisation secrète de l'Irgoun. Le corps de l'imam a quant à lui été ramené au sein de sa famille puis examiné par des médecins musulmans.
Ces derniers ont déclaré qu'aucune trace de coup n'était visible et que les causes du décès restaient pour le moment inconnues.

Publié dans Inspi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article