LA FONDATION RASMUSSEN DANS LA TOURMENTE

Publié le par Studio Scriptorium

    Un archéologue et cinq de ses élèves disparaissent au Kenya       
 

    La fondation a reconnu être sans nouvelles du groupe depuis maintenant deux semaines. Le professeur Svensson, un éminent archéologue, et cinq de ses élèves étaient partis pour des fouilles dans une petite chaîne montagneuse à une cinquantaine de kilomètres de Moyale, une ville au nord du Kenya.            
    Le professeur Svensson s’était fait remarqué, il y a quelques années par sa thèse selon laquelle des hommes blancs qui fuyaient la répression des chrétiens se seraient installés en Afrique pour y fonder une secte originale aux alentours de l’an mille. Il semblait, selon l’archéologue, que ces sectaires auraient reproduit la manière de vivre des esséniens comme au début de notre ère. Malheureusement, sa théorie ne reposait que sur quelques rares écrits moyenâgeux et le professeur a cherché longtemps des fonds nécessaires à l’expédition qui ramènerait des preuves de ses dires.   
    Contacté il y a peu par la fondation Rasmussen, le professeur Svensson est donc parti vers le Kenya. C’est là qu’il a disparu avec ses élèves sans que les autorités sur place n’aient pu trouver le moindre indice sur le pourquoi et le comment. Rien qui puisse laisser soupçonner un enlèvement ou un départ précipité. Fait étrange, lors de l’analyse des lieux, tout le matériel des archéologues était toujours présents et en bon état, à l’exception de la totalité de leur habillement.
Une rumeur court parmi les assistants locaux recrutés par l’équipe de Svensson. Il se murmure que le professeur aurait retrouvé des sectaires survivants et, conquis par leurs idées, aurait décidé de les rejoindre. Du côté des autorités kenyanes, on reste plus mesuré en déclarant qu’il est impensable que des hommes blancs aient pu vivre en autarcie durant des siècles sans être découverts…

Publié dans Inspi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article